NRPE, Shinken(Nagios) et Windows (NSClient++)

Enfin!

Pour obtenir une surveillance dans Windows depuis Shinken, les commandes NRPE sont utilisées.

Premièrement, les préalables :

1. Ouvrir le pare-feu (port Nagios/5666 [par défaut])

Ensuite, deux outils Windows sont nécessaires :

1. NSClient++ (Communication NRPE depuis Nagios)
2. check_winservice.exe (Greffon pour vérifier les services Windows)

Un coup installé, il faudra faire correspondre la commande Nagios à l’exécutable dans une section À AJOUTER de NSClient++ (NSC.ini).

Donc :

A – Ajouter une section [NRPE Handler] dans NSC.ini;
B – Définir la commande p.ex.:

[NRPE Handler]
check_winservice_DNS=C:[Chemin vers check_winservice.exe]check_winservice.exe –service DNS –state !running –critical 0

C – Redémarrer NSClient++
D – Configurer le fichier de commandes Shinken/Nagios pour y avoir une commande qui ressemble à ( command=check_nrpe!check_winservice_DNS )

Bon, cela dit, ce que fait la commande telle qu’elle :

Elle vérifie si le service DNS (–service DNS) ne roule PAS (–state !running) et il renvoie à Shinken (Nagios) la valeur critique s’il trouve plus de zéro (–critical 0) service dans cet état.

Voilà c’est ce qui fonctionne! J’ai essayé de ne faire qu’une commande dans NSC.ini et de récupérer la valeur du service en paramètre depuis Shinken, cependant ça ne fonctionne pas.

Avec cette méthode, cependant, vous verrez le résultat dans Nagios comme tel :

SERVICE OK – 0 service(s).

.. Ce qui peut porter à confusion. C’est de la logique inverse.